Mussie Zerai: « Le futur des migrants est en Afrique »

Dans le récent documentaire “Aquarius : un bateau au secours des migrants” présenté dans l’émission “Faut pas croire” (1), le témoignage percutant du prêtre érythréen Mussie Zerai (2) vaut la peine d’être écouté.

Faut pas croireL’Aquarius est le bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF) engagé depuis 2016 dans le sauvetage des personnes migrantes en détresse.  L’équipage a déjà secouru 28’000 personnes au large des eaux territoriales libyennes.

Plusieurs autres ONG sont actives dans cette zone mais les pressions politiques en Italie et les nouvelles règles d’intervention dans les eaux territoriales en Libye ont passablement réduits les possibilités de sauvetage. Depuis 2017, les embarcations sont régulièrement interceptées par les garde-côtes libyens puis ramenées en Libye où les migrants (hommes, femmes et enfants) sont à nouveau placés dans des centres où ils sont encore maltraités. Les dernières élections en Italie ne rassurent personne puisque le nouveau Ministre de l’intérieur Matteo Salvini, dirigeant de la Ligue (parti d’extrême droite), a déclaré vouloir expulser 100 000 migrants illégaux par année de mandat.

Pour la RTS, Aline Bachofner a interviewé Basile Fischer (sauveteur suisse sur L’Aquarius), Moussa Touré (réalisateur sénégalais du film La Pirogue, 2012) et Mussie Zerai sur  l’Aquarius. Ce sont quelques minutes exceptionnelles qui rendent ce documentaire marquant. Je retranscris ici uniquement les réponses saisissantes du Père Mussie Zerai qui depuis longtemps vient en aide aux migrants perdus en Méditerranée.

Lire la suite de l’article sur le blog Le temps des réfugiés (Le Temps).


  1. « Faut pas croire » est un magazine hebdomadaire de vingt-neuf minutes destiné au grand public et diffusé le samedi vers 13h25 sur RTS Un. Il aborde les questions éthiques, philosophiques et religieuses qui traversent notre société avec des débats et des reportages. Produite par Cyril Dépraz et Emmanuel Tagnard, présentée par Aline Bachofner, l’émission a pour objectif de décrypter les événements qui font l’actualité en questionnant l’humain dans toutes ses dimensions.
  1. Mussie Zerai est né en 1975 à Asmara en Érythrée. À l’âge de 14 ans, il fuit vers l’Italie où il demande l’asile et obtient un permis de résidence. Il entre au séminaire en 2000 et étudie pendant trois ans auprès des missionnaires scalabriniens à Plaisance. Il est ordonné prêtre catholique en Italie en 2010 et réside actuellement à Erlinsbach, en Suisse, où il assiste la communauté éry­thréenne et éthiopienne. Il est Frère scalabrinien, un ordre qui accompagne les migrants. Fondateur de l’agence d’information humanitaire Habeshia, il s’est fait connaître du grand public après le naufrage du 3 octobre 2013 au large de Lampedusa, dont la plupart des 366 victimes étaient des Érythréens. Depuis plusieurs années il reçoit des appels de détresse de migrants égarés en pleine mer et organise autant que possible leur sauvetage avec le Centre de contrôle maritime (Maritime rescue coordination centre, MRCC) de Rome et les ONG opérant en Méditerranée centrale.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.