L’initiative sur le renvoi des criminels étrangers ne résoudra rien en matière d’asile

En 2015, la Suisse a dépensé 8,3 millions de francs pour renvoyer des requérants d’asile déboutés et affrété 45 vols spéciaux. Mais selon Eduard Gnesa, ambassadeur  chargé de la collaboration internationale en matière de migrations, l’initiative sur le renvoi des criminels étrangers ne résoudra rien en matière d’asile.

Dans un interview accordé au quotidien Le Temps, il explique pourquoi l’initiative sur le renvoi des criminels étrangers ne résoudra rien en matière d’asile et donne des informations sur les statistiques en matière de renvoi, les obstacles actuels aux renvois et leurs coûts. Selon lui la loi actuelle permet de renvoyer des personnes qui ont commis des délits graves. Mais rien ne changera pour les délits « bagatelle ».

Entretien avec Laure Lugon Zugravu, L’initiative du 28 février ne permettra pas de renvoyer davantage, Le Temps, 12 février 2016.


Laisser un commentaire