L’Initiative du collectif « STOP BUNKERS » avance à grand pas et convainc des personnes de tous bords politiques qui s’inquiètent des conditions de vie dans les abris de la protection civile à Genève. Plusieurs députés verts, socialistes et PDC ont décidé de soutenir une motion qui sera déposée demain au Grand Conseil.

Dans cette motion, les députés rappellent qu’il y a aujourd’hui plus de 150 demandeurs d’asile hébergés dans deux abris de protection civile (« PCi ») et un foyer organisé en grands dortoirs. Dans ces « bunkers » la grande promiscuité, le manque d’air, la lumière allumée jour et nuit et le faible nombre de toilettes et de douches, rendent la vie des requérants insupportable. La durée de séjour prévue initialement de trois mois maximum dure maintenant jusqu’à six mois voir un an,  ce qui entraîne des risques sanitaires et des tensions entre les personnes.

Le collectif « STOP BUNKERS » rappelle que les personnes qui sont logées là sont d’Erythrée, de Syrie, du Soudan et de Palestine et méritent la protection de la Suisse. Ce ne sont pas des personnes déboutées de l’asile qui ont reçu un ordre de renvoi. Elles méritent d’être logées dignement. Dans la motion, les auteurs rappellent le coût de ce type d’hébergement est nettement plus élevé que celui de centres ordinaires, la propagation d’épidémies causées par l’extrême promiscuité, les conditions d’hygiène inadaptées ainsi que les dépenses supplémentaires liées à leur éradication sont très problématiques.  Ils rappellent aussi que la loi sur les constructions et les installations (LCI) interdit le logement en sous-sol.

La motion demande au Conseil d’Etat d’agir en planifiant correctement et pour les cinq prochaines années les besoins en places d’hébergement des demandeurs d’asile sur le canton, de mettre en place des solutions provisoires dignes pour tous les requérants logés dans les abris PCi.

A Genève, le nombre total de places mis à disposition pour héberger les requérants d’asile est de 2’299 places à l’air frais (en foyer) et de 186 places sous terre dans les abris PCi de Châtelaine et du Petit-Lancy. L’Hospice Général a aussi dénoncé le manque de places disponibles mais fautes d’hébergements à disposition, il n’a pas eu d’autres alternatives jusqu’à présent.

Lire la motion

DEF-motion heìbergement demandeurs d’asile (1)

Les articles sur ce sujets:

Tribune de Genève: Genève doit abandonner l’hébergement en abris PCi, 22.02.2015, http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Geneve-doit-abandonner-l-hebergement-en-abris-PCi/story/31914728

Le Courrier: Des requérants demandent à vivre décemment, 27.01.2015, http://www.lecourrier.ch/127223/des_requérants_demandent_a_vivre_decemment

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s