Les rapports et les articles de presses qui dénoncent les violences des forces de sécurité (police et militaires) du Sri Lanka à l’encontre de personnes tamoules suspectées d’avoir été membres ou seulement proches de la branche LTTE (Liberation Tigers of Tamil Eelam) sont nombreux. A l’heure de la 22ème session du Conseil des droits de l’homme (qui se terminera le 22 mars 2013) pendant que les autorités suisses d’asile continuent d’ordonner des renvois le cœur léger, ForumAsile vous invitent à consulter quelques documents provenant de sources fiables.

Rappelons que depuis octobre 2011, suite à la décision de principe du Tribunal administratif fédéral (ATAF 2011/24, 27.10.2011, http://www.bvger.ch/publiws/pub/cache.jsf), les autorités d’asile suisses ont ordonné le renvoi de beaucoup de tamouls déboutés. Cette pratique a ignoré les faits sur le terrain, une surveillance accrue et l’emploi de mesures de terreur (viols en détentions, torture, traitements dégradants, disparition forcées) afin de prévenir la résurgence du mouvement autonome tamoul.

Cette pratique doit être suspendue au plus vite. Encore une fois ForumAsile vous encourage pour cela à signer la pétition d’ELISA-ASILE destinée au Conseil fédéral. Cette pétition est accessible sur ce lien Pétition ELISA contre les renvois au Sri Lanka.

Les rapports et articles sur la question sont ceux de:

L’OSAR (Organisation Suisse des Réfugiés), Sri Lanka : situation actuelle, mise à jour, Adrian Schuster, 15.11.2012, OSAR: Sri Lanka, novembre 2012

Amnesty International, « Sri Lanka. Sous les verrous au nom de la « sécurité « , 13.3.2012, http://www.amnesty.org/fr/library/asset/ASA37/003/2012/fr/99b433c8-df92-494a-b292-b5ac64afa502/asa370032012fr.html

International Crisis Group, deux rapports « La négation des droits des minorités du Nord du Sri Lanka » et  » Reconstruire le Nord du Sri Lanka sous le joug militaire », 16.3.2012, http://www.crisisgroup.org/fr/regions/asie/asie-du-sud/sri-lanka/219-sri-lankas-north-i-the-denial-of-minority-rights.aspx et http://www.crisisgroup.org/fr/regions/asie/asie-du-sud/sri-lanka/220-sri-lankas-north-ii-rebuilding-under-the-military.aspx

Freedom from Torture, « Hors du silence. Nouvelles preuves des poursuites des tortures au Sri Lanka, 2009-2011 », 22.8.2012.  Ce document recense quelques 135 cas de tortures : http://www.freedomfromtorture.org/sites/default/files/documents/Sri%20Lanka%20Ongoing%20Torture_Freedom%20from%20Torture_Final%20Nov_07_2011.pdf

Haut commissariat aux réfugiés (UNHCR) : «Eligibility Guidelines for Assessing the International Protection Needs of Asylum-seekers from Sri Lanka », 21.12.2012, http://www.ecoi.net/file_upload/1930_1357559584_50d1a08e2.pdf

Rapports de Human Rights Watch : United Kingdom: Halt Deportation Flight to Sri Lanka, 15.9.2012, Sri Lanka Address Rights Rollback Review, UPR Statement, Human Rights Council, 30.12.2012, UN Act on Failings in Sri Lanka, Appoint Independent Inquiry Into Violations by Government and Tamil Tigers, 14.11.2012, World report, Sri Lanka Human Rights failings in 2012, 1.2.2013, UN Human Rights Council should launch Inquiry, 19.2.2013, We will teach you a Lesson, 26.2.2013.

Enfin il y a juste 4 jours (8.3.2013), le Professeur David L. Phillips, Director of the Program on Peace-building and Rights at Columbia University’s Institute for the Study of Human Rights, présentait le résultat de ses recherches à la Mission permanente du Japon aux Nations Unies et aux membres des Nations-Unies. Voici ces conclusions : « Post-war efforts by the Government of Sri Lanka (GSL) have focused on humanitarian assistance,
resettlement, reconstruction, rehabilitation and reintegration. The GSL deserves substantial credit for progress in these areas, including de-mining. The GSL had an opportunity to heal the country’s wounds after decades of civil war. However, it has failed to act with magnanimity. Reconstruction has not effectively advanced the goal of reconciliation. Progress with reconciliation is further undermined by the GSL’s failure to conduct credible domestic investigations of alleged violations of international humanitarian law. An independent international investigation of alleged war crimes under the auspices of the United nations Office of the High Commissioner for Human Rights is necessary to address allegations. Full statement at: http://hrcolumbia.org/peacebuilding/phillips_sri_lanka_statement.pdf.

Remerciements:

Pour cet article je remercie Michel Ottet (ELISA-Asile), Michael Pfeiffer (CSP Genève) et Natacha Weiss (Brooklyn, New-York) pour leurs informations.  

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s