L’ODM publient aujourd’hui ses statistiques en matière d’asile

En 2012, 28’631 personnes ont déposés une demande d’asile en Suisse, soit 6’080 de plus que l’année précédente (+ 27,0 %). C’est le nombre de demandes le plus élevé depuis l’afflux record enregistré en 1999 (47’513 demandes). En 2012, le taux de reconnaissance (octroi de l’asile) était de 11,7 % (2011 : 21,0 %). Les nations générant le plus grand nombre d’octrois de l’asile en 2012, le taux correspondant s’élève à 64.4% (1’332 personnes) pour l’Erythrée et à 32.5% (184 personnes) pour la Syrie. Il est de 36.7% (160 personnes) pour la Turquie et de 27.9% (136 personnes) pour l’Irak. Enfin, le taux est de 14.1% (120 personnes) pour le Sri Lanka, de 21.9% (97 personnes) pour la Somalie, de 33% (92 personnes) pour l’Iran, de 26% (44 personnes) pour l’Ethiopie, de 35.8% (39 personnes) pour le Togo et de 7.1% (38 personnes) pour la l’Afghanistan. Dans 14’008 cas, une décision de non-entrée en matière (NEM) a été rendue (2011 : 9’688, + 44,6 %), dont 9’130 (2011 : 7’099, + 28,6 %) dans le cadre de la procédure Dublin (possibilité de transférer le requérant dans un autre Etat considéré comme compétent pour mener la procédure d’asile et de renvoi).

Le principal pays de provenance des requérants est l’Erythrée avec 4’407 demandes, soit 1’051 de plus que l’année précédente (+ 31,3 %). Cette augmentation résulte notamment du fait qu’en 2011, plus de 2’500 Erythréens ont obtenu l’asile en Suisse et qu’une partie d’entre eux ont pu, en 2012, faire venir leur conjoint et leurs enfants, dans le cadre de la procédure d’asile, au titre du regroupement familial. Le Nigéria arrive en deuxième position avec 2’746 demandes, soit 851 de plus que l’année précédente (+ 44,9 %). Une grande partie d’entre eux (75%), tout comme les tunisiens qui occupent la troisième place avec 2’239 demandes (- 335 demandes, – 13,0 %), ont pu être transférée vers un autre Etat européen en vertu de l’Accord de Dublin.

Procédure accélérée introduite pour les personnes en provenance de Serbie, de Macédoine et de Bosnie-Herzegovine

Avec 1’889 demandes (+ 672 demandes, + 55,2 %), la Serbie pointe à la quatrième place. Depuis fin 2009, les citoyens serbes, macédoniens et monténégrins et, depuis fin 2010, les ressortissants albanais et bosniens peuvent entrer dans l’espace Schengen sans visa. Des milliers de personnes provenant de Serbie, de Macédoine et de Bosnie et Herzégovine, dont bon nombre appartiennent à l’ethnie rom, ont également fait usage de la libre-circulation en 2012 afin de déposer une demande d’asile dans un Etat Schengen. Cependant, l’introduction de la procédure accélérée (dite des 48h) au mois d’août 2012 pour ces requérants d’asile et la suppression des indemnités de voyage a conduit à une baisse importante du nombre de demandes d’asile de ressortissants des Balkans occidentaux, passant de 781 demandes pour le mois d’août à moins d’une centaine pour les mois de novembre et de décembre 2012.

L’Afghanistan figure à la cinquième place avec 1’386 demandes (+ 334 demandes, + 31,7 %), suivi de la Syrie avec 1’229 demandes (+ 403 demandes, + 48,8 %), de la Macédoine avec 1’137 demandes (+ 211 demandes, + 22,8 %), du Maroc avec 931 demandes (+ 436 demandes, + 88,1 %), de la Chine avec 808 demandes (+ 112 demandes, + 16,1 %) et de la Somalie avec également 808 demandes (+ 172 demandes, + 27,0 %).

Demandes déposées aux aéroports de Genève et Zurich

En 2012, un total de 340 demandes d’entrée ont été déposées dans les aéroports de Genève- Cointrin et Zurich-Kloten. 78 demandes ont été déposées à Genève (année précédente: 58, soit une augmentation de 34.5%) et 262 à Zurich (année précédente: 252, soit une augmentation de 3.9%). Pour l’année 2012, les principaux pays de provenance des requérants d’asile sont, à l’aéroport de Zurich, la Syrie, l’Afghanistan, la RDC, de l’Iran et de l’Irak; à l’aéroport de Genève, la Chine (rép. pop.), la Syrie, l’Erythrée, la RDC et de Sri Lanka.

Forte augmentation des départs volontaires

Durant l’année 2012, au total 13’801 personnes ont quitté la Suisse par la voie aérienne sous la surveillance des autorités, une augmentatiion de 46% par rapport à 2011 (9’461 départs). Cette forte augmentation s’explique essentiellement par la hausse du nombre de demandes d’asile et par l’intensification du processus d’exécution des renvois. En outre, par rapport à 2011, le nombre de départs volontaires a presque doublé (2011 : 3’022, 2012 : 5’965). Cette progression corrèle avec les départs nombreux de ressortissants d’Etats européens exemptés de l’obligation de visa, notamment la Serbie, la Macédoine et la Bosnie et Herzégovine. En effet, depuis le 21 août 2012, les demandes d’asile déposées par des personnes provenant de ces trois pays font l’objet d’une procédure accélérée (procédure en 48 heures).

Au total, 13’801 départs ont été enregistrés : 77 % relèvent du droit de l’asile (LAsi ; 10’588 départs) et 23 % du droit sur les étrangers (LEtr ; 3’213 départs).

Source: Office fédéral des migrations, les données statistiques sur l’aéroport de Genève ont été corrigées par ELISA-asile.

Les tableaux complets selon les cantons et les nationalités sont établis sur une base mensuelle et annuelle et peuvent être consultés sur le site internet de l’Office fédéral des migrations au format PDF (Statistique en matière d’asile: www.bfm.admin.ch/content/dam/data/migration/statistik/asylstatistik/jahr/2012/stat-jahr-2012-kommentar-f.pdf). Des tableaux établis sur la base d’autres critères (sexe, continents, régions, etc.) peuvent être commandés auprès du Service Statistique asile (asylstatistik@bfm.admin.ch).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s