FORUMASILE

Le blog de Jasmine Caye

Bye bye blog et merci au Temps — Le temps des réfugiés

Après des mois de réflexions, j’ai pris la décision de ne plus écrire sur les questions de migration et d’asile. Le Temps fermera bientôt ce blog mais tous les articles resteront accessibles en ligne. Je remercie la rédaction du journal de m’avoir invitée à parler de l’actualité suisse et internationale sur ces questions importantes. 

Bye bye blog et merci au Temps — Le temps des réfugiés

Ce blog a été l’occasion pour moi d’aller à la rencontre de nombreuses personnalités uniques et magnifiques. Il m’a permis de donner un coup de projecteur sur des parcours courageux, des injustices inutiles et des retournements incroyables de situation. 

Bien sûr, je ne renonce pas à venir en aide aux personnes migrantes en difficulté ou aux associations qui ont besoin de soutien. Les heures que je ne passerai plus à écrire, je peux les consacrer à des activités d’accompagnement tout aussi importantes et à la photographie que je pratique depuis quelques années avec passion.

Avant de vous quitter, j’aimerais remercier quelques personnes qui m’ont fait confiance. 

  • Emily Turrettini, spécialiste des tendances web, blogueuse et chroniqueuse au Temps. En lisant mes billets sur ForumAsile, c’est elle qui m’a recommandée auprès de Stéphane Benoît-Godet (ex rédacteur en chef du Temps), 
  • Anne-Madeleine Reinmann (aumônière à l’AGORA) qui m’a introduite auprès des juristes de l’association Elisa-Asile et avec laquelle j’ai longtemps collaboré à l’aéroport de Genève, 
  • Sophie Malka qui a régulièrement publié mes articles dans la revue Vivre Ensemble en les postant aussi sur la plateforme d’information asile.ch
  • Boris Wijkstroem, directeur du Centre suisse pour la défense des droits des migrants (CSDM) et aussi 
  • les juristes membres de la Conférence romande des permanences juridiques pour requérant-e-s d’asile (COPERA) dont j’admire le travail.

De la procédure d’asile pour les requérants mineurs non-accompagnés à l’aéroport de Genève, aux démarches juridiques auprès de l’ONU pour éviter des renvois dangereux, à l’importance de passer à l’enregistrement audio des auditions d’asile, certains thèmes ont eu plus de valeur pour moi. 

En écrivant sur le sujet je n’ai pas su rester neutre mais je me suis toujours fondée sur les informations relayées par les organisations internationales, les associations actives sur le terrain ou celles des victimes. Le sujet est sensible, il polarise et les commentaires anonymes insultants, xénophobes et racistes m’ont donné du fil à retordre. Avec le temps, ils m’ont usée. 

Je tire ma révérence en me disant que celles et ceux qui commentent masqués sont comparables à des corbeaux et des délateurs de la pire engeance. Comme c’est étrange de voir que même en Suisse où la liberté d’expression existe, de nombreuses personnes qui se disent éduquées et informées sur le sujet de la migration et de l’asile ont peur de s’exprimer à découvert. 

Sur la plateforme des blogs du Temps, c’est la transparence absolue qui devrait être la règle. Seuls les commentaires provenant d’une adresse e-mail vérifiable, signés d’un nom et d’un prénom authentiques, devraient à l’avenir être pris en considération. Les blogueuses et les blogueurs donnent leur avis, s’exposent, informent sur leurs spécialités. Ces auteurs de qualité qui nous rendent chaque jour plus intelligent et plus instruit méritent cette transparence. 

J.Caye

Writes for Le Temps: https://blogs.letemps.ch/jasmine-caye/ Publications: Preliminary Survey on Regional Child Trafficking for Prostitution in Thailand, Commissioned by UNICEF-EAPRO August-November 2015. Aide-Mémoire pour Mandataire, Elisa-Asile, septembre 2011

Un commentaire sur “Bye bye blog et merci au Temps — Le temps des réfugiés

  1. Bravo et surtout merci pour ton engagement et les régulières informations que tu as partagées au cours des dernières années. Il y aura d’autres manières de rester une voix, une vigie ou un témoin actif en faveur des victimes de la précarité… bonne continuation !

Laisser un commentaire

Revenir en haut de page