Accord sur la relocalisation de migrants: dissiper le flou… — Politique migratoire

Billet d’Etienne Piguet publié sur le blog du Temps.

Professeur de géographie à l’Université de Neuchâtel et Vice-président de la Commission fédérale des migrations, Etienne Piguet observe depuis plus de vingt ans les flux et les politiques migratoires.


 

Le changement de gouvernement en Italie a ouvert une fenêtre d’opportunité pour débloquer la politique d’asile en Europe. Suite à la rencontre des ministres de l’intérieur de France, d’Allemagne, d’Italie et de Malte et à la visite en Italie d’Emmanuel Macron, des déclarations encourageantes ont été faites : les États membres se répartiraient sur une base volontaire les migrants arrivés par la Méditerranée centrale. Les pays moins accueillants seraient tenus à des compensations financières. Sur le fond, ce mécanisme semble le seul à même de permettre réalistement un partage des responsabilités. Comme nous avons pu le montrer dans une simulation informatique, les déséquilibres dans l’accueil restent en effet considérables, mais il est illusoire de croire que tous les pays de l’UE soient prêts à ouvrir leurs frontières. Ouvrir le portemonnaie est un peu plus facile.

Pour lire la suite de l’article cliquez sur ce lien: 

Accord sur la relocalisation de migrants: dissiper le flou… — Politique migratoire


Laisser un commentaire