Pourquoi les gens restent à lʹaide dʹurgence, les explications de Giada de Coulon

Quelle est la vie des personnes logées dans des foyers dʹaide dʹurgence? Dès 2008, lʹextension de la suppression de lʹaide sociale à toutes les personnes déboutées du droit dʹasile sʹest matérialisée par lʹouverture de centres dʹaide dʹurgence, où seul le minimum vital est délivré et les personnes nʹayant pas suivi lʹordre de quitter le territoire y sont soumises à un contrôle quotidien.

A partir dʹune approche ethnographique, Giada de Coulon a enquêté dans lʹun de ces centres où des femmes et des hommes sont immobilisés des années entières, conservant lʹespoir dʹêtre un jour régularisés. Elle montre ainsi comment la vie de ces personnes prend forme au cœur dʹun appareil administratif qui a comme raison dʹêtre leur disparition du territoire suisse. 

Entretien avec Giada de Coulon, docteur en anthropologie de lʹUniversité de Neuchâtel.
A lire: « Lʹillégalité régulière. Ethnographie du régime dʹaide dʹurgence en Suisse » par Giada de Coulon, aux éditions Antipodes.

Excellent interview de la chercheuse Giada de Coulon de l’Université de Neuchâtel sur le sujet de sa thèse : les requérants d’asile déboutés. A écouter sur la RTS. Une mine d’or d’information sur une actualité méconnue. Une émission de Nicole Duparc à écouter absolument en cliquant sur ce lien: https://www.rts.ch/play/radio/versus/audio/attendre-dans-un-foyer-daide-durgence?id=10369100

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.