#RespectLawOfTheSea – SOS MEDITERRANEE demande aux Etats européens de ne plus laisser mourir en mer et de stopper les renvois en Libye

ForumAsile publie le Communiqué de presse de SOS MEDITERRANEE du 15 avril 2019 et vous invite à prendre connaissance de la série de vidéos qui explique comment l’Europe a tourné le dos aux naufragés en Méditerranée et pourquoi les Etats viole le droit de la mer et le droit international.

SOS MEDITERRANEE lance une campagne pour interpeller l’opinion publique et rappeler aux acteurs politiques leurs responsabilités au regard du respect du droit maritime et international, à l’approche des élections européennes et quatre mois après le refus du Conseil fédéral d’accorder un pavillon suisse à l’Aquarius. 

« Soyez humains, sauvez des vies en mer et respectez le droit ! » : tel est l’appel lancé par SOS MEDITERRANEE aux décideurs du continent européen dans sa campagne qui commence aujourd’hui. « Les violations récurrentes du droit maritime et international en Méditerranée ont provoqué des dizaines de milliers de morts ces dernières années », rappelle Caroline Abu Sa’Da, directrice de SOS MEDITERRANEE Suisse. « Il est donc urgent que les décideurs politiques, en Suisse et en Europe, défendent son respect et ne laissent plus personne se noyer en Méditerranée ou être ramené illégalement en Libye, où la détention arbitraire, la torture, le travail forcé, l’exploitation sexuelle et un conflit actif attendent les rescapés. »

Cet appel survient au terme du mandat actuel du Parlement européen et plus de quatre mois après le refus du Conseil fédéral d’accorder un pavillon suisse à l’Aquarius, alors que les capacités de sauvetage en mer respectant le droit maritime et international continuent à diminuer et que les interceptions vers la Libye augmentent. Quand les opérations de sauvetages peuvent encore avoir lieu, « elles sont des plus en plus compliquées à cause des dysfonctionnements des garde-côtes libyens. De plus, les personnes interceptées sont ramenées dans les camps, ce même « enfer libyen » qu’elles fuient, avec le soutien financier des contribuables du continent européen », déplore Frédéric Penard, directeur des opérations et témoin du premier blocage de l’Aquarius en juin 2018. La Suisse a elle-même versé un million de francs à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) entre 2016 et 2018 afin de renforcer les capacités des garde-côtes libyens, quand bien même le retour forcé des survivants en Libye est une violation flagrante du droit international.

Composée d’une série de vidéos illustrant par des événements précis le déclin du droit en Méditerranée et d’un dépliant pédagogique, cette campagne rappelle les principes fondamentaux du droit maritime : l’obligation de prêter assistance à quiconque est en détresse en mer, indépendamment de la nationalité, du statut ou des circonstances, et la nécessité de débarquer les survivants rapidement en un lieu sûr.

Voir aussi le dépliant pédagogique .

#RespectLawOfTheSea

Pourquoi une campagne à l’approche des élections européennes ? L’ association civile européenne de sauvetage en mer SOS MEDITERRANEE alerte sur les violations du droit maritime international et la responsabilité des États membres en Méditerranée. Dans le cadre d’une action à l’échelle européenne, elle invite tous les candidats du futur Parlement européen à mettre au cœur de leur action le respect du droit maritime au cours de la nouvelle législature. « Soyez humains, sauvez des vies et respectez le droit ! » : tel est le slogan de cette campagne lancée dans plusieurs pays d’Europe. Les citoyens européens sont invités à suivre de près les prochaines élections qui se tiendront fin mai et vérifier si leurs élus sont attachés au respect du droit international et à la protection des vies humaines en Méditerranée. Cette série de clips est réalisée et produite par Benoit Musereau, avec les illustrations du dessinateur de presse Rodho, la voix de Nagui pour la version française, ainsi que la participation de nombreux autres talents bénévoles.


Laisser un commentaire