Selon Etienne Piguet, l’Europe n’a pas tiré les leçons de la crise migratoire de 2015

Etienne Piguet est professeur de géographie à l’Université de Neuchâtel et Vice-président de la Commission fédérale des migrations. Je le lis souvent sur le blog du Temps « Politique migratoire ». Le 17 avril, il répondait aux questions de la journaliste Katy Romy pour Swissinfo.ch intéressée de savoir comment l’Europe gérerait un nouveau conflit généralisé en Lybie et l’arrivée importante de réfugiés.

Etienne Piguet qui vient de publié une analyse approfondie de la crise migratoire dans la revue scientifique canadienne «Refuge», observe malheureusement que l’Europe n’a pas pris les mesures nécessaires pour réagir à une prochaine crise. Et pourtant l’Europe ne peut rester passive et se satisfaire simplement de la relative accalmie, elle doit prendre les devants.

Il est nécessaire de mettre en place des modalités d’aide à proximité des zones de violence, en renforçant les capacités des différentes agences de l’ONU à réagir sur place. Nous éviterions ainsi la situation vécue entre 2011 et 2013; l’agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) était contrainte de supplier les Etats pour obtenir des fonds afin d’assister les migrants en Turquie. En outre, une telle mesure aurait l’avantage d’emporter l’adhésion des milieux hostiles à l’arrivée de personnes en Europe.

Nous devons aussi réfléchir à un mécanisme de solidarité entre les Etats. La clé de répartition imaginée en 2015, qui prévoyait d’obliger chaque pays à accueillir un nombre de personnes proportionnel à sa population, n’a pas fonctionné. Certains Etats devraient pouvoir accueillir un plus grand nombre de migrants et d’autres contribuer davantage financièrement à l’accueil. Ainsi, ceux qui ne peuvent pas accepter de recevoir des demandeurs d’asile en raison des pressions des populistes n’y seraient pas forcés.

Pour lire l’interview complet, cliquez sur ce lien Nous n’avons pas tiré les leçons de la crise migratoire de 2015, interview de Katy Romy pour Swissinfo, 17 avril 2019. Et aussi lire absolument son analyse complète publiée dans REFUGE: La « crise migratoire » de 2015/16 en Europe : interprétation géohistorique, Etienne Piguet, Vol 2 (2018)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.