Renvois impossibles vers l’Érythrée, des solutions pragmatiques s’imposent

Aujourd’hui une manifestation a eu lieu à l’occasion de la remise d’une Pétition adressée au Grand Conseil et au Conseil d’Etat de Genève. Cette pétition, signée par près de 4’000 personnes, soutient les requérants Érythréens déboutés de l’asile et démis de leur permis F (Admission provisoire).

Les signataires comme moi considèrent que les conditions ne sont pas réunies pour organiser des renvois vers l’Érythrée et que cette politique ne fait que grossir le nombre de personnes à l’aide d’urgence encourageant la clandestinité de jeunes dont beaucoup ont déjà fait leurs preuves dans le monde professionnel en Suisse.

La pétition « Droit de rester pour les Érythréen-e-s » demande aux autorités politiques genevoises de ne pas exclure de l’aide sociale cette  population et d’éviter leur précarisation. Elle demande aussi d’autoriser les Érythréens déboutés à poursuivre leur formation dans le canton et de leur permettre de travailler à Genève. Elle prie les autorités cantonales d’intervenir auprès du Secrétariat d’Etat aux migrations (SEM) pour qu’il suspende les levées d’admissions provisoires et pour qu’il accorde aux Érythréens le droit de rester en Suisse en mettant en place une action de régularisation extraordinaire.

Gardons à l’esprit que le SEM est dans l’incapacité d’organiser des renvois vers l’Érythrée. L’article Bloqués en Suisse de Marie Vuillemier (Swissinfo.ch) démontre bien la situation ubuesque dans laquelle les Érythréens se retrouvent aujourd’hui. D’ailleurs, la Suisse est aussi le seul pays à rendre des décisions de renvoi à l’égard des ressortissants Érythréens.

Lire la suite de l’article sur le blog LE TEMPS DES REFUGIES.

Lire aussi:

  1. Le Communiqué de presse concernant la manifestation d’aujourd’hui.
  2. Les articles parus sur Le Temps: Les requérants érythréens dénoncent une pression croissante en vue de leur renvoi (article d’Antoine Harari, Antoine Harari, 18 février 2019) et aussi sur ce blog: Non les conditions ne sont pas remplies pour des renvois en Erythrée (11 octobre 2018) et Pourquoi la décision de levée de l’admission provisoire pour 3’200 érythréens est prématurée (12 avril 2018).
  3. L’ONU condamne la Suisse pour l’examen lacunaire de la demande d’asile d’un ressortissant érythréen, Plateforme d’information sur l’asile 9 avril 2019 et publié dans la revue Vivre Ensemble VE 171 / février 2019.

—–

(1) Arrêt E-5022/2017 du 10 juillet 2018 sur l’Érythrée et arrêt D-2311/2016 du 17 août 2017.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.