En ouverture du FIFDH un film sur le combat de Nadia Murad en faveur du peuple yézidi

« On her Shoulders » d’Alexandria Bombach fera l’ouverture du Festival du film et forum international sur les droits humains (FIFDH) le 8 mars. Ce film revient sur le parcours de Nadia Murad, ancienne esclave sexuelle du groupe Etat islamique, désormais réfugiée en Allemagne.

Nadia Murad est née en 1993 à Kocho, un village près de Sinjar en Irak. Elle appartient à la minorité religieuse yézidie dont elle est le porte-voix aujourd’hui. Elle  est co-lauréate avec Denis Mukwege du Prix Nobel de la Paix 2018 (1) pour son effort visant à mettre fin à l’utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre.

Activiste malgré elle

Nadia Murad a décidé de raconter son histoire dès son arrivée en Allemagne en 2015. Dans une interview récente, Alexandria Bombach explique qu’elle a cherché à montrer le combat d’une activiste souvent démunie face aux questions des médias et des politiciens. Car, pour être entendue en Europe, elle a dû régulièrement exposer les viols subis et se soumettre au « déshabillage médiatique ».

« Nadia Murad a pris la responsabilité de ce rôle parce qu’elle le devait. Elle est une activiste malgré elle, réticente (…) J’ai voulu dans ce documentaire montrer ce que lui coûtait de raconter encore et encore son histoire. »


Lire la suite de l’article sur le blog Le temps des réfugiés (Le Temps)

Programme complet du FIFDH


Laisser un commentaire